LE   CAVEAU   DE   LA   HUCHETTE

Il y a certains lieux… mythiques et éternellement magiques…

L’inoubliable Caveau de la Huchette…

De 1946 à aujourd’hui, cette cave de Jazz nous fait encore danser et nous plonge dans un Paris... cinématographique.

 

Aussi près que je ne m’en souvienne, je venais déjà executer quelques danses dans ce club, alors que l’adolescence promettait plutôt des boîtes de nuit techno.

Aujourd’hui j’y retourne. Il fait toujours aussi chaud. L’air est moite.

On dirait que le clients sont les mêmes… Les âges se rencontrent, les danses de l’époque se souviennent… Paris à la grande époque du Cotton Club !

Je suis retournée écouter Laurent Epstein, qui m’a transmis le piano avec patience, générosité, écoute et sensibilité.

 

Entre deux sets, nous nous retrouvons et discutons du chemin parcouru… en musique…

Je perçois son émotion, quand je lui dis poursuivre ma passion pour le piano et le chant.

 

Ce soir-là, samedi 3 juin, il joue en quintet avec François Laudet grand batteur de jazz swing-bop, en hommage à Gene Krupa.

Parisiennes-parisiens, voyageurs de passages, amateur de musique de rêves ou de film, jazzmen confirmés…

 

Que vous connaissiez déjà, ou souhaitiez vivre revivre un peu de magie,

Retournez-donc respirer l’âme de Claude Bolling, Sacha Distel, Lionel Hampton autres grands Jazzmen au :

5 rue de la Huchette

75005 Paris

Métro Saint-Michel

www.caveaudelahuchette.com

PS : Saviez-vous que le temple du Jazz avait servi de décor pour Lalaland ?

Mettez une robe des années 50 et venez tournoyer au son intrépide du Jazz...!

ESCE

ESCE

Go to link