CHER PARDON, PAR DON

Cher Pardon, par Don…

 

Il m’a fait découvrir que la colère pouvait être belle,

quand on parvenait à la changer en compassion,

Que la souffrance pouvait être utile,

quand on la façonnait en espérance,

 

Et que le pardon n’existait pas,

quand on aimait vraiment.

Il m’apprend que les épreuves sont une preuve de l’existence,

quand on les transforme pour toucher son essence.

 

Alors,

Cher Pardon,

Une nuit,

Une création,

Une respiration.

J’ai refusé un Contrat à durée indéterminé,

Et choisi celui illimité vers moi-même.

Quatre accords mineurs,

Une première composition,

Que par intimité,

Vous livrerai plus tard…

Le chemin n’est pas celui de la facilité,

Mais pas après pas… je le trace.

 

J’accepte ce premier concert.

Sait-il que c’est grâce à Lui?

Les êtres ne savent pas toujours ce que dans nos vies,

 

Ils influencent…

J’ai mis en mouvement la composition,

Les accords mineurs devenus majeurs,

 

Plaqués sur mon piano,

 

Sur scène je leur ai chanté,

et je t'ai pardonné.

 

Pas après pas.

Et de ce passage là,

 

La route sinueuse, devient de plus en plus belle.

Et vous l’écrire ce soir,

 

Au détour de ce billet,

Où une blonde un peu brune,

Revient sur les pas de ce passé-là

Pardonnez,

Créez,

Donnez,

Aimez.

 

Finalement, n’y a t-il rien à pardonner,

si ce n’est se donner à nous-même, par le don…

Par don,

Je l’es-père

 

BLONDE