DIS MOI CE QUE TU LIS, JE TE DIRAI...

Blonde pour Brune vous raconte un peu qui elles sont à travers ce qu’elles lisent…

“ Papa est-ce que je peux avoir un livre? "

“ Pour quoi faire quand tu as la télé ! "

Matilda, Roal Dahl

 

Quand Blonde pour Brune a cherché l’intitulé de son titre pour son thème sur la lecture, la page est devenue… toute blanche !

L’angoisse pour Blonde qui aime écrire, panique pour Brune qui aime la lire…

BLONDE pensive sur sa feuille : “ Dis moi ce que tu lis je te dirai… Qui tu es ?! "

 

BRUNE : “ Mais non… Tu ne peux pas prétendre connaître quelqu’un à travers ce qu’il lit…? "

 

BLONDE : “ … Mais je peux peut-être dire un peu de ce que je suis…? "

BRUNE : “ Alors parle moi de ce que tu lis, je te dirai qui tu es ! "

Portrait de Blonde

Mes livres.

Je n’aurais jamais imaginé qu’il était aussi intime de parler de mes lectures.

Pour moi, il y a d’abord le rapport à l’objet lui-même.

Le livre c’est son format, la police du caractère, l’odeur qui s’en dégage, sa prise en main, son poids, sa couverture, le nombre de pages que je vais devoir tourner… et puis… la satisfaction, le plaisir de l’avoir dévoré en entier lorsque sa dernière page en met le point final .

Ecrire cela me ramène à une sensation, quelque chose de sensuel …

Lorsque que j’offrirai mon prochain livre, j’observerai probablement de quelle manière la personne le découvrira et en fera le tour.

Le livre a fait parti de mon enfance.

Ses personnages, ses histoires, ses dessins m’ont accompagné et j’en ai soudain la sensation qui revient.

Mes premières lectures, " oui-oui ”, " tom-tom et nana ”, " les club des cinq " ont succédé à “ l’Alchimiste ” (je devais alors avoir 12 ans), et je n’ai probablement compris qu’à ma deuxième relecture (vers mes 18 ans) combien il était initiatique.

Et s’il en est un qui traîne souvent sur ma table de chevet, c’est encore celui-la.

Tombée amoureuse d’un professeur de philo au lycée, je m’identifiais à l’héroïne du " Monde de Sophie "

J’aime à penser " Au Bonheur des Dames " lorsque j’arpente le Bon Marché, mon magasin de prédilection. Les vendeuses aujourd’hui encore, habillées de noir comme le décrivait Zola…

 

Je recherche aussi ma passion pour la voile, à travers ces heroïnes comme Anna dans le " Marin de Gilbratar ".

J’aime à me reconnaître dans cette femme indépendante qui parcourt les océans à la recherche de celui qu’elle a toujours aimé. Lorsque je prends moi-même la mer, j’ai encore ce dernier roman " le Grand Marin " de Catherine Poulain dans ma mémoire.

Quand j’ai dû comme Blonde vous expliquer ce que je lisais afin que vous en sachiez un peu plus sur moi… Comment dire… Ma page Word est restée vierge pendant un bon moment.

Et pourtant, je me suis rendue compte que Blonde et moi n’avions tout simplement pas les mêmes lectures. Pour être franche, je ne dévore pas de romans toutes les semaines, ni de pièces de théâtre de Molière , ni de poèmes de Baudelaire, ni Dostoïevski.

 

Mais pour autant, j’aime la lecture…

J’aime les success story, les biographies des réussites exemplaires aventurières, innovantes et créatives. Et le rayon vers lequel je me dirige spontanément, celui des beaux-livres, d’Art, de Design, de Mode, Joaillerie, Expositions…

 

Ce qui m’attire dans ces livres cartonnés, glacés, rigides, souples, plutôt aux grands formats, ce sont toutes leurs variétés. Leurs présentations nécessitent un rayon adapté à leur " grandeur ". Quand je me pose parfois dans un espace qui les accueille, déjà l’ambiance est posée, j’adore ! Et dans un canapé dédié à cet espace, j’aime prendre un moment de détente après un shopping endiablé.

 

Je découvre en écrivant cet article que finalement, j’aime les couvertures de ces " beaux livres " qui trouvent leurs places dans la décoration de mon endroit à moi. Ils sont dans la tendance de mes inspirations du moment, nourrissent mes envies et mon style.

Au détour d’une Garance Doré (blogueuse), The Luxury Alchimist, In the Spirit of Miami de David Leddick, ou encore la Success Story de Estée Lauder.

 

J’aime y découvrir les histoires des femmes et des hommes à l’origine de la création d’entreprises fructueuses.

 

S’il en est un que je garde précieusement c’est la Success story by Estée Lauder, qui m’a été offert lors de mon stage au sein de la maison. J’y découvre les clés de la réussite de cette femme visionnaire, à l’origine de la création de l’empire de la cosmétique " Estée Lauder ".

Oserai-je vous confier que The Luxury Achemist, est comme une petite " bible " pour moi.

Il retrace les réussites d’ Yves Saint Laurent, de Pierre Bergé, d’Elizabeth Arden, de Donna Karan et bien d’autres encore…

Portrait de BRUNE

S’il y a un lieu que j’ai envie de partager avec vous c’est La librairie Assouline, qui est l’un de mes endroits de prédilection.

 

C’est une librairie conceptualisée comme une bibliothèque contemporaine.

 

Le cadre classe, la présentation des ouvrages comme autant d’œuvres d’art, permet de s’y balader presque comme dans une exposition intimiste.

 

 

 

Bon laissez moi quand même vous confier deux trois livres que j’affectionne particulièrement !

Mon bel oranger, et Allons réveiller le soleil, José Mauro de Vasconcelos

Le hasard n’existe pas, K.O Schmidt

L’âme du monde, Richard Lenoir

La trilogie new-yorkaise, Paul Auster

L’heure-zéro, Agatha Christie

Les questions à poser à votre prochain rendez-vous...

 

Quel genre de livres lis-tu ?

  • Le livre que tu offres régulièrement ?

  • Quel livre n’as-tu jamais réussi à finir ou commencer ?

  • Arrives-tu autant à te concentrer depuis que le smartphone existe ?

  • Lis-tu sur une tablette numérique ?

  • Fais tu des annnotations, cornes-tu ou utilises tu un marque page ?

  • Ou achètes-tu tes livres ?

  • Si tu ne pouvais en garder qu’un, lequel garderai-tu ?

 

 

______________________

 

 

 

BRUNE : “ Dis, c’est vrai l’histoire que raconte maman ? Quand tu étais petite, tu déchirais la super-collection de livres de notre grande soeur et tu vendais 10 Francs la page ! La maîtresse convoquait maman, pour l’informer de ton petit business…! ”

 

 

 

 

Merci aux lecteurs de Blonde pour Brune qui ont bien voulu nous livrer un peu de ce qu'ils sont au travers de leurs lectures...

BLONDE : “ Bon tu as appris à connaître brun un peu mieux ? "

 

BRUNE : “ Figure-toi que c’était bien plus drôle de commencer notre rendez-vous par la lecture et que j’en ai appris davantage que s’il m’avait dit sa profession ! "

 

BLONDE : “ Alors… Dis-moi ce que tu lis, je te dirais qui tu es ? "

 

BRUNE : “ Je vais peut-être enfin commencer la trilogie New-Yorkaise… "

 

Blonde pour Brune et ses lecteurs vous offrent...

 

Nos âmes la nuit, Kent Haruf

Le Grand Jeu, Céline Minard

La valse des arbres et du ciel, Jean-Michel Guenassia

Repose-toi sur moi, Serge Joncour

Le garçon, Marcus Malte

La mer est ronde, Sylvue Neeman

L’archipel d’une autre vie, Andreï Makine

Ps : Ceux-là nous ne les avons pas encore lus, alors ils ne vous diront pas qui nous sommes… chut !

___________________

BLONDE POUR BRUNE

***

A Paris, le 23 Décembre 2016