CYRIL DURAND, CRÉATEUR ET GÉRANT DU TEMPLE NOBLE ART

Blonde « Moi la Boxe, j’ai peur ! »

 

 Blonde pour Brune et la boxe, un match pas si facile… 

Mais… si on alliait la boxe aux arts, à nos envies d’entreprendre ?

Entrez-donc dans le monde de la Boxe avec nous, vous serez surpris…!

 

*

Aujourd’hui nous allons à la rencontre de l’entrepreneur Cyril Durand, créateur du Temple Noble Art dans le 1er arrondissement de Paris, proche de la célèbre salle Richelieu, lieu incontournable du théâtre en France.

Nous avons donc rendez-vous dans son établissement dédié uniquement à la passion et à l’amour d’un sport olympique et en plein essor ; la boxe !

Etrange coïncidence qu’est la proche localisation entre la place de choix du théâtre et celui de la boxe. Peut-être parce la montée sur le ring se rapproche d’une arène sur laquelle les comédiens s’élancent devant un public…?

Etant donné les connaissances de Blonde pour Brune assez limitées dans ce domaine sportif qu’est la boxe, nous avons décidé de lui dédier un sujet entier alliant apprentissage d’un nouvel art, dépassement de soi et contrôle de ses émotions, de sa personnalité et de son attitude dans un monde en changement constant. 

 

 

Pour vous expliquer notre surprise en découvrant le Temple Noble Art lors de notre arrivée : Blonde pour Brune se retrouve dans un très beau quartier de Paris, dans une petite cour verdoyante à l’abris des regards. Nous entrons et découvrons un lieu atypique. Entre loft haussmannien, lieux d’exposition pour vernissage et espace d’entrainement « dans son jus » entre design, tolérance et testostérone.

Quelle claque, et quelle surprise de découvrir un lieu si différent et si habilement agencé par Cyril et ses collaborateurs. Nous aurions presque l’envie de mettre les gants de boxe immédiatement et de commencer l’entraînement comme le font déjà certains habitués à notre arrivée. 

Nous rencontrons donc Cyril Durand et après avoir eu droit à notre visite privée des lieux, du ring jusqu’aux vestiaires qui, il faut le dire, peut permettre à certains de se motiver pour venir s’entraîner.

Nous commençons alors notre entretien avec pour sujet, la découverte du monde inconnu de la boxe et de l’entrepreneuriat.

Cyril va-t-il réussir à nous mettre l’eau à la bouche et nous faire passer les gants ? Réponse à suivre.

 

Nous prenons place dans des fauteuils en cuir confortable, lançons la caméra, le dictaphone et commençons à poser nos questions à Cyril Durand, homme passionné par son sport et qui a, aujourd’hui, la chance de vivre de sa passion…

BLONDE : Cyril, avant de commencer, as-tu quelque chose à nous dire sur ton concept de Temple, et sur ta passion qu’est la boxe ?

 

La boxe est très solidaire du yoga qui a le vent en poupe, avec beaucoup de sincérité et d’authenticité. 

Dans l’univers du Temple Noble Art, il y a de la musique mais uniquement pour avoir une ambiance sportive et centrée sur ses performances physiques et spirituelles à atteindre personnellement. Le but est de revenir à l’essentiel avec ses points, son corps et son cerveau.

 

BRUNE : Avec l’augmentation du nombre de licenciés boxeurs en France et dans le monde, avez-vous peur que cet esprit centré sur soi et libérateur d’énergie et de maîtrise de soi, devienne quelque chose de commercial et perde de ses valeurs d’antan ?

 

Il est très dur de convaincre les gens de faire de la boxe et il est également très difficile de trouver un bon club qui, justement, respecte les fondamentaux de la boxe, le respect des règles et des valeurs, et qui n’entasse pas les licenciés dans les clubs pour un taux de remplissage à plus de 200% par rapport à la capacité maximale. Le Temple Noble Art a la caractéristique d’avoir de nombreuses différences de niveaux, de personnalités et de volonté de performance, mais le dénominateur commun est le milieu social qui, du fait du coût d’inscription, demande un niveau social homogénéisé et plus élevé.

Nous avons 30% de femmes et la plupart des licenciés du Temple sont des « Cols Blancs », c’est-à-dire des « leaders » dans la création et la gestion d’entreprise aujourd’hui. Chose assez surprenante quand on pense que la boxe est réservée à une catégorie sociale plus faible, c’est là que l’on se rend comte qu’il est possible de séduire des personnages qui exerce des responsabilités professionnelles de haut niveau, de venir au Temple pratiquer la boxe. Nos licenciés sont très soucieux de leur apparence physique car nous avons des mannequins, des journalistes, des chefs d’entreprises, c’est à dire ayant un rôle public. Et c’est là que l’on se rend compte que l’aspect effrayant de la boxe avec le « j’ai peur d’avoir le nez cassé » n’existe en réalité pas dans ce monde de la boxe.
La moyenne d’âge est de 40 ans et va jusqu’à 70 ans. Tous nos cours se font en petits comités, dans le respect du niveau et des envies de chacun.

BLONDE : Y a-t-il un point commun entre la boxe et la danse classique ?

 

Il est certain qu’il existe beaucoup de points communs entre la boxe et la danse. Il y a d’abord l’intensité et l’exigence que demandent ces deux sports. L’engagement total du corps ainsi que son équilibre et sa coordination sont des points communs avec la boxe.
Le but est d’avoir une posture (la tenue du corps) et non pas d’avoir une puissance brute pour avoir du style ; ce qui se rapproche de la danse par sa sophistication.
Il existe des stages sur la boxe/méditation comme l'utilise la méthode cubaine, ou boxe/danse pour faire le lien entre les traditions pour augmenter son niveau et son investissement dans la discipline.

BRUNE : Pourrais-tu nous convaincre avec nos lecteurs de vouloir s’essayer un jour à la boxe ?

 

La boxe, contrairement à ce que la plupart des gens s’imagine, est un sport qui s’adresse à toutes et tous. C’est la façon dont on la propose qui va la rendre la plus humaine possible pour des profils inattendus. 

La boxe change la vie, c’est un sport qui va questionner le rapport au corps, le rapport à l’autre, le rapport à la violence et à l’énergie primitive cachée en chacun de nous, (chose très tabou dans notre société actuelle). Dans le monde du leadership et de l’entreprise d’aujourd’hui, il existe bel et bien des enjeux de dominations, d’agressivités et de tensions. C’est ici que la boxe intervient pour apaiser les tensions et surtout pour se contrôler et se maitriser en toutes conditions. 

La boxe est-elle également efficace dans un autre domaine que celui du travail ?

 

« La boxe change ma vie. Je suis plus à l’aise, je me sens serein et apaisé ».

Les personnes licenciées au Temple Noble Art n’ont pas le temps de faire d’autres sports que la boxe de par leur emploi du temps, mais il est également très efficace pour apprendre à se contrôler dans n’importe quelle autre discipline. 

 

Quels sont les milieux professionnels dans lesquels évoluent vos licenciés ?

 

Nous avons par exemple Thierry Marx, chef cuisinier très connu et qui est un grand battant sur le ring, des dirigeants de grands restaurants, mais également des journalistes ou hommes et femmes d’influences. 

BLOND : Avec l’état d’esprit ambiant et les risques d’attentats ou d’agression sexuelles, est-ce un fonds de commerce pour le Temple Noble Art ou les autres établissements proposant le même concept que le tient ?

 

C’est une très bonne question avec une réponse surprenante. La réponse est non…

Blonde, Brune et Blond sont surpris par cette réponse.

Est-ce général ou propre à la boxe et au Temple Noble Art ?

C’est quelque chose de général concernant la boxe et du milieu tel que celui du Temple. Pour preuve, nous avons décidé d’ouvrir un cours de self-défense au Temple pour les personnes souhaitant développer cette compétence, mais personne n’est venu et le cours a été abandonné. La raison est que les personnes venant chez nous ne viennent pas pour apprendre à se défendre et l’énergie développée par nos licenciés n’est pas motivée par une impression paranoïaque de se défendre contre le monde extérieur, mais plutôt de se concentrer sur soi. 

Une offre telle que le krav-maga ou les cours de self-défense au couteau sont prisés aujourd’hui mais cela n’a pas du tout fonctionné au Temple Noble Art parce que la boxe est un sport olympique, avec des règles strictes, des traditions et avec un état d’esprit de confrontation sans attaques des parties faibles. Ainsi, le climat anxiogène ne motive pas les personnes à s’inscrire à ce genre de cours pour ces raisons. 

 

BRUNE : Depuis quand es-tu dans l’entrepreneuriat et donc, la création d’entreprises comme le Temple Noble Art ?

 

Le Temple Noble Art a ouvert en Mai 2014, et c’est donc ma première expérience entrepreneuriale.
Ce projet à l’origine, et encore aujourd’hui, est un projet avec beaucoup de sincérité parce qu’à chaque fois que quelque vient chez nous, je suis sincèrement heureux pour lui. Je pense que le monde d’aujourd’hui, mais pas tout le monde heureusement, devient de plus en plus égoïste en pensant d’abord au bénéfice net, avant de penser à la satisfaction de rendre service à quelqu’un. Je me dis que cette personne va prendre du plaisir et du bon temps dans notre établissement parce que notre but premier, est la satisfaction totale de chaque client venant vers nous et nous faisant confiance. 

 

BLONDE :  As-tu fait des choix stratégiques pour en arriver là aujourd’hui ou cette réussite t’es venue spontanément ?

 

Non, j’avais une conviction très claire depuis le début.

- Conviction que l’on ressent très bien ! réplique Blonde.

 

Cette conviction s’enrichie au contact des personnes travaillant avec moi. Les professeurs jouent un rôle essentiel de par leurs feedback et expériences, ainsi que le directeur sportif pour améliorer l’offre et le contenu des cours. C’est-à-dire que sans ces retours, cette vision ne serait rien. Car aujourd’hui, on ne peut plus rien faire seul et il faut s’entourer de personnes compétentes pour avancer et s’améliorer.  Il est également important de garder une ligne directrice malgré les évolutions et améliorations.


Notre but originel est de procurer du plaisir à travers la passion de ce sport. 
Pour être transparent, nous nous sommes posés la question de savoir si oui ou non, nous ne pourrions pas produire quelques champions également. Comme notre souhait est la démocratisation de cet art par un public de leader voulant diriger leur vie, et non pas par des milieux sociaux différents, mais par un historique sportif mixte, nous ne pouvons donc pas basculer dans la production de performance à haut niveau. 

BRUNE : J’ai aujourd’hui 22 ans et je me lance dans la création entrepreneuriale. Si tu avais un conseil à me donner, ce serait plutôt d’attendre pour entreprendre, ou de foncer et de faire les choses comme on le ressent ?

 

Mon idée est de faire les choses comme on le ressent.
Personnellement, je ne me suis pas lancé tout de suite dans ce projet du Temple Noble Art, j’ai préféré prendre de l’expérience ailleurs pour augmenter ma confiance et mon envie de créer et de me lancer dans ce monde.
Je ne pense pas qu’il y existe de chemin unique pour se lancer, et surtout pour réussir. Il n’y a que des chemins uniques.


Il faut savoir que se lancer demande beaucoup de travail, d’investissement de soi et il est primordial d’avoir de l’envie et envie que le projet fonctionne car la seule personne capable de faire marcher un projet, est la personne qui le tient dans ses mains.


Il faut écouter la sensation du moment !

« L’esprit Boxe » déteint sur Brune, bien décidée et confortée dans son idée de se lancer dans cette aventure unique qu’est la création !

 

 

BRUNE : As-tu un conseil pour nous, Blonde pour Brune ?

 

Je trouve que votre projet est très intéressant, tant au niveau du démarchage de personnalités que de l’incarnation des sujets à travers vos impressions et ressentis. Et il est important de trouver de l’écho chez les personnes que vous interviewez, qui seront les personnes qui vous feront connaître par influences en développant l’aura de Blonde pour Brune. 

Votre projet va également et surtout vous faire avoir de belles rencontres et apprendre énormément des personnes ayant  connues beaucoup de choses dans leur vie. Alors foncez et ayez de l’ambition dans vos projets et envies !

BLONDE :  Nous avons une dernière petite question traditionnelle ! Cyril, tu préfères les blondes ou les brunes ?

 

 Rires…

Cyril reprend son sérieux et nous explique que ce choix est difficile car comme pour la boxe, c’est du sur-mesure !

 

La beauté est subjective et c’est une cohérence de plusieurs choses, c’est-à-dire qu’il y a de belles blondes et de belles brunes mais la différence se fait dans la beauté de l’âme et non pas la beauté du physique.

Belle réponse, souligne Blonde…

Au Temple Noble Art en tout cas, nous avons autant de blondes que de brunes, par soucis d’équité bien sûr...! 

C’est à ce moment que Cyril décide de nous faire un petit exemple d’un cours de boxe pour nous prouver que la boxe n’est pas seulement qu'un sport où l'on ressort avec le nez cassé !

« Croché du bras droit – pour éloigner l’adversaire – Direct du bras arrière – pour faire ramener la garde de l’adversaire et l’impressionner par la puissance – Croché du bras avant – pour profiter de la garde haute du partenaire. »

Tout cela pour expliquer que tout n’est pas une question de force mais de tactique. Car les deux premiers coups sont des variables d’ajustements, alors que le dernier coup est là pour finir le travail préparatif. Il est tout à fait possible d’établir un parallèle entre la boxe et sa stratégie par rapport au monde des affaires.

Blonde s'exclame :  « Ah mais ça donne envie la boxe finalement, lorsque c’est expliqué comme ça et sans « violence »...! ».

Blonde : « Ta passion transpire à travers tes mots et l’état d’esprit avec lequel tu défends ton sport et ton projet. Tu donnes une réelle envie de commencer et de goûter à cet Art qu’est la boxe pour prouver qu’en effet, les pratiquants ne sont pas obligés de prendre des coups ! »


Blonde pour Brune est séduite et a vraiment hâte de faire un cours d’essai pour améliorer sa vitesse du droit. 

 

Merci beaucoup pour ton temps Cyril, pour tes précieux conseils et surtout de nous avoir expliquer ta passion et tes motivations, qui ont fait du Temple Noble Art un lieu incontournable de la boxe.

 

Et vous, on vous retrouve bientôt avec nous sur le ring ?!

Temple Noble Art

11 Rue Molière, 75001 Paris

 66 Boulevard Gouvion-Saint-Cyr, 75017 Paris

  • Black Instagram Icon

Blonde pour Brune

A Paris, le 10 Avril 2018

Musée du Quai Branly

Musée du Quai Branly

Go to link